Programme

Programme

Le programme complet

Suivre le programme donne droit à 9 crédits de formation continue de la Swiss Public Health Doctors

JEUDI 19 SEPTEMBRE

12.30 – 14.00 Arrivée des participants au Monte Verità


14.00 – 14.30 Ouverture de la 6ème Académie des Dépendances

  • Saluto di benvenuto del Consigliere di Stato Raffaele De Rosa, Direttore del Dipartimento della sanità e della socialità del Canton Ticino
  • Salutations de Grégoire Vittoz, vice-président de la NAS-CPA, porteur de projet de l’Académie des Dépendances
  • Présentation de l’Académie des Dépendances par Toni Berthel, président du Groupe de travail de l’édition 2019
    Animation de l’Académie des Dépendances : Stefanie Knocks, secrétaire générale, Fachverband Sucht.

14.30 – 19.00 Session 1 Qu’est-ce que le human enhancement ?
Comment peut-on définir le human enhancement ? Quel est son ancrage historique ? Faut-il favoriser une approche libérale de ce phénomène ou au contraire une régulation est-elle nécessaire ?
Cette session vise à ouvrir le thème de l’académie avec une discussion critique sur la consommation de médicaments et de substances au centre du human enhancement. Elle laisse une large place pour la discussion et le débat.
Animation de session : Jean-Félix Savary, secrétaire général, Groupement romand d’études des addictions (GREA)

14.30 – 15.45 Comment peut-on définir le human enhancement ?
«L’homme parfait dans une société optimisée ? Les principaux enjeux » par Anne Eckhardt, Dr. sc. nat, biologiste, experte en nouvelles technologies, risque et sécurité
« Titre en cours» par Julia Wolf, Dr. rer. nat., chargée de cours, Institut de bioéthique et d’éthique médicale, Université de Bâle
Suivi d’une discussion en plénum entre orateurs et participants.

15.45 – 16.15 Pause

16.15 – 18.00 Le human enhancement doit-il être régulé ?
Débat d’introduction sur les postures, visions et sur les politiques que peuvent induire le human enhancement.
Vincent Menuz, Dr.biol., enseignant de biologie, Genève, chercheur associé au groupe OMICS-ETHICS, cofondateur du groupe de réflexion NeoHumanitas
Prof. Barbara Broers, médecin responsable, Unité Dépendances du Service de Médecine de Premiers Recours, HUG, Genève
Suivi d’une discussion en plénum entre orateurs et participants.


18.00 – 19.00 Discussions informelles


19.00 – 20.30 Repas du soir


20.30 – 21.30 Soirée culturelle
« Les robots, c’est eux ? Non, c’est nous ! »
Une soirée culturelle présentée par Marc Atallah, directeur de la Maison d’Ailleurs, Yverdon-les-Bains

VENDREDI 20 SEPTEMBRE

8.30 – 12.00 Session 2 – Quel est le lien avec le domaine des addictions ?
Quelles sont les chances et les risques du human enhancement pour les professionnels, les usagers et la collectivité en général? Quel est son rapport avec le domaine des addictions ? Cette session vise à faire un lien entre l’amélioration humaine et les addictions, comment elle va impacter ce domaine et si les conséquences seront vues comme des chances ou des risques.
Animation de la session : Jann Schumacher

8.30 – 10.00 Quelles sont les chances du human enhancement pour les professionnels, les usagers et la collectivité en général ?
Dr. med. Toni Berthel, membre du comité de la SSAM
Jörg Scheller, historien de l’art, responsable théorie, bachelor art et médias, Haute Ecole d’art de Zurich
Suivi d’une discussion en plénum entre orateurs et participants.

10.00 – 10.30 Pause

10.30 – 12.00 Quels sont les risques du human enhancement pour le domaine de l’addiction, l’évolution de l’addiction et pour la société ?
Prof. Bengt Kayser, directeur de l’Institut des sciences du sport, Université de Lausanne
Prof. Sandro Cattacin, directeur de l’Institut de recherches sociologiques, Université de Genève
Suivi d’une discussion en plénum entre orateurs et participants.


12.00 – 13.30 Repas de midi


13.30 – 16.00 Session 3 – Quelles implications pour le terrain ?
Les politiques drogues sont-elles influencées par le human enhancement ? Comment imaginer l’évolution du travail dans le champ des addictions, avec quels outils ou quelles règles ? Un grand atelier aborde les implications pour les acteurs de terrain, des professionnels des addictions aux chercheurs, en passant par les médecins et les cantons en vue de la production d’un document de synthèse.

13.30 – 15.30 Grand atelier Human Enhancement
Les participants travailleront par groupes dans un esprit pluridisciplinaire et transversal.
Thème de travail : l’impact du human enhancement sur l’élaboration et la mise en œuvre des politiques drogues.
Objectif : Leurs visions et pratiques serviront à la rédaction d’un document de synthèse devant enrichir la réflexion sur les politiques addictions de demain.
Animation de la session : Barbara Weil, responsable du service Promotion de la santé et prévention, FMH


15.30 – 16.00 Mot de synthèse et clôture
Stefanie Knocks, Jean-Félix Savary et Jann Schumacher dressent les points forts de l’Académie des Dépendances et clôtureront l’édition 2019.