Programme

JEUDI 19 SEPTEMBRE

12.30 – 14.00
Arrivée des participant-e-s au Monte Verità

14.00 – 15.30 Session 1
Qu’est-ce que le human enhancement ?
Comment peut-on définir le human enhancement ? Quel est son ancrage historique ? Faut-il favoriser une approche libérale de ce phénomène ou au contraire une régulation est-elle nécessaire ? Cette session vise à ouvrir le thème de l’académie avec une discussion critique sur la consommation de médicaments et de substances au centre du human enhancement.

Orateurs-trices
Anne Eckhardt, Dr.sc.nat, biologiste, experte en nouvelles technologies, risque et sécurité
Julia Wolf, Dr.rer.nat., chargée de cours, Institut de bioéthique et d’éthique médicale, Université de Bâle
Vincent Menuz, Dr.biol., enseignant de biologie, Genève, chercheur associé au groupe OMICS-ETHICS, cofondateur du groupe de réflexion NeoHumanitas
Prof. Barbara Broers, Médecin responsable, Unité Dépendances du Service de Médecine de Premiers Recours, HUG, Genève

19.00 – 20.30
Repas du soir

20.30 – 21.30
« Les robots, c’est eux ? Non, c’est nous ! »
Une soirée culturelle présentée par Marc Atallah, directeur de la Maison d’Ailleurs, Yverdon-les-Bains

VENDREDI 20 SEPTEMBRE

8.30 – 12.30 Session 2
Quels sont les liens avec le domaine des addictions ?
Quelles interfaces peut-on dégager entre human enhancement et addictions  ? Quels en sont les chances et les risques pour le travail dans le champ des addictions en particulier et pour nos sociétés plus généralement ?
Cette session entre dans la pratique pour aborder des questions plus concrètes, celles notamment sur les postures des professionnels.

Orateurs
Dr. med. Toni Berthel, membre du comité de la SSAM
Prof. Bengt Kayser, directeur de l’Institut des sciences du sport, Université de Lausanne
Prof. Sandro Cattacin, directeur de l’Institut de recherches sociologiques,
Université de Genève

12.30 – 13.30
Repas de midi

13.30 – 16.00 Session 3
Quelles implications pour le terrain ?
Les politiques drogues sont-elles influencées par le human enhancement ? Comment imaginer l’évolution du travail dans le champ des addictions, avec quels outils ou quelles règles ?  Des ateliers aborderont les implications pour les acteurs de terrain, des professionnels des addictions aux chercheurs, en passant par les médecins et les cantons en vue de la production d’un document de synthèse.

16.00
Clôture de l’Académie des Dépendances